Les infos de LyonCampus, actualité étudiante à Lyon

Café philo au Carré 30

Voici la suite de nos cafés philo orientés sur le philosophe allemand Martin Heidegger. Vous en avez entendu parler et vous en entendrez encore parler sous peu.



Agora PHILO Lyon Cafés Philo
Au théâtre du Carré 30  12 rue Pizay- Lyon 1er
(entrée libre et gratuite des cafés philo)
Programme de novembre & décembre 2016
Samedi 5 novembre 2016
1) Le Café philo de 10 heures 45 à 13 heures
L'être vers la mort avec M.Heidegger?
2) Le Café philo de 13 heures 45 à 15 heures 30
Le non-savoir et le savoir absolu

Samedi 3 décembre 2016
1) Le Café philo de 10 heures 45 à 13 heures
La dette et la distance de M.Heidegger
2) Le Café philo de 13 heures 45 à 15 heures 30
"La lettre": d'après le film de Manuel de Oliveira

Deux séminaires de lecture qui sont ouverts à tous chez G. Dru
34 rue Tramassac, Lyon 5ème :
1) L'éthique de Baruch de Spinoza les vendredi la veille du café philo de 18 heures à 20 heures
  2) L'éthique de la psychanalyse de Jacques Lacan le troisième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures
Pour tous les renseignements par téléphone: 06 78 84 14 83
http://cafesphilocolloques.hautetfort.com et g.dru@orange.fr
Café philo au Carré 30

Faut-il admirer ou repousser cet auteur, qui  remplit les bibliothèques avec ses œuvres? Nous sommes aujourd'hui désorientés par son anti-sémitisme, qui allait  de pair avec son adhésion au parti Nazi vers 1933.
Sa première philosophie fut traduite par Henri Corbin et séduisit Georges Bataille, avant la guerre de 39-45. Après celle-ci, Heidegger fut condamné aux travaux forcés et interdit d'enseignement. 
Mais en France, les jeunes philosophes le lisaient et le visitèrent chez lui, je pense à Jean Beaufret. Mais Heidegger avait rangé dans ses placards une partie de son œuvre délirante sur le judaïsme et les juifs. En France, nous attendons toujours la traduction de ses fameux "cahiers noirs", qu'il ne voulait pas voir paraître avant sa mort. C'était judicieux, car il aurait été vu comme un paria de la philosophie. Néanmoins nous sommes embarrassés aujourd'hui. Beaucoup en France ont apprécié ses analyses sur l'être et le temps, qui sont sorties en livre dès 1927. En 1933 il avait collé aux valeurs la révolution hitlérienne. En 1944 il faisait une conférence sur la pauvreté: ( Die Armut) pour ses amis et ses étudiants. "En devenant pauvres, nous sommes devenus riches". Pour sa conférence, il s'était inspiré des vers du poète Hölderlin. Sa critique de l'histoire de la métaphysique est importante, pour ce qu'il a théorisé du destin de l'être, ce dont nous mesurons les effets de l'oubli, par l'évolution de la technique jusqu'à la bombe atomique pour détruire le monde. L'être au  monde que nous sommes, est-il la plus grande menace actuelle? C'est difficile de réfuter cette vérité, autrefois contenue par les traditions religieuses et morales. Donc, nous resterons avec M. Heidegger, encore au moins deux cafés philo.

Mercredi 19 Octobre 2016