Les infos de LyonCampus, actualité étudiante à Lyon

Entretiens de la Cité : Humain !

Cédric Villani, mathématicien, professeur à l’Université LYON 1 (médaille Fields 2010, directeur de l’Institut Henri Poincaré, membre de l’Académie des sciences) grand témoin de la journée participera à l’ensemble de la journée et échangera avec les personnalités invitées autour de 4 tables-rondes



« Humain » 5 novembre 2016 retrouver Cédric Villani et ses invité.e.s

Réservations à partir du 15 septembre
Le programme sera articulé autour de deux temps et quatre tables rondes
10h Ouverture
Le matin :  le constat, histoire, évolution, mutation
10h15 11h30 : Une brève histoire de l’homme

Né du cosmos
Le phylum humain
Les frontières de l’humain
11h45 13h 15 : Une brève histoire des hommes
Nature et culture
Identités et migration
Anthropocène

L’après-midi : penser les bouleversements, anticiper les évolutions, penser l’humain
14h45 16h00- L’humain en mutation
L’homme augmenté, l’homme dépassé
La mondialisation et ses tête-à-queue
Un nouvel écosystème
16h15  17h30 : Penser l’humain
Penser la diversité
Politique et multitude
Quel humanisme pour aujourd’hui ?
17h30 18h – Conclusion
Entretiens de la Cité : Humain !

L’empire des hommes s’accroît sans limites, mais, paradoxalement, l’humain comme mesure de toute chose est en crise. Cette crise peut déboucher aussi bien sur une perte de sens généralisée que sur un humanisme plus riche, plus ouvert. Les Entretiens de la cité 2016 se proposent de mieux l’appréhender, en compagnie de scientifiques, de penseurs et de créateurs, sous la houlette de Cédric Villani.

De tous côtés, l’unicité et la centralité de l’humain sont mises en question. Par exemple, celui-ci se présente de plus en plus comme un simple motif dans le tissu spatio-temporel de l’univers. Sa belle image se brouille dans le foisonnement des premières espèces d’humanoïdes ou dans le continuum qui le rattache à l’animalité. Loin d’être perçu comme un point d’orgue porté par l’histoire vers toujours plus de conscience de soi, l’humain semble aujourd’hui s’émietter et se contredire sans cesse dans la cacophonie des cultures, au gré des migrations, des retours en arrière et des épreuves de force. De mieux en mieux connu, soigné, mis en réseau, « augmenté », il se projette dans un écosystème artificiel qui, certes, lui est propre, mais dont il craint qu’en définitive il ne le dépasse et le frappe d’obsolescence.

Humain, trop humain, plus qu’humain. Tel pourrait être le leitmotiv qui structure aujourd’hui nos interrogations devant ce qui ressemble à une mutation anthropologique. Ces interrogations ne sont pas abstraites. Elles concernent, par exemple, l’individu et ses marges de manœuvre, son potentiel de créativité face aux réseaux « intelligents », sa capacité à faire encore société dans l’altérité. Même si elles n’hésitent pas à mettre en cause une idée simpliste et dépassée de l’humain, ces interrogations restent profondément humanistes par le fait même de garder ouvert le questionnement et d’éviter ainsi la fragmentation des réponses toutes faites.

Puissent ces Entretiens 2016 nous aider précisément à maintenir ouvert ce questionnement.
Barbara Cassin, philosophe et philologue
Jean Louis Dessalles,chercheur en Intelligence Artificielle et en Sciences cognitives
Laurence Devillers, informaticienne
Milad Doueihi, historien des religions et directeur de la chaire d’humanisme numérique à l’université de Paris-Sorbonne
Caroline Eliacheff, psychanalyste
Itzhak Gilboa, économiste,  titulaire de la Chaire AXA-HEC pour les Sciences de la Décision
Véronique Izard, neuroscientifique
Hervé Le Bras, statisticien et démographe
Etienne Klein, physicien
Pierre-Yves Oudeyer, informaticien roboticien
Pascal Picq, paléoanthropologue
Miroslav Radman, biologiste
Jean Baptiste Richardier, médecin, fondateur d’Handicap International
Anne Christine Taylor, ethnologue
Serge Uzan, médecin

Mercredi 19 Octobre 2016